Vous êtes ici :

Actualités de la Fondation

Actualités

Participation à l'Hydrocontest 2018 - Fondation Mines ParisTech

Partager
Eleves Publié le 2018-10-22

Participation à l'Hydrocontest 2018

Pour la 2e année consécutive, une petite équipe de Mineurs a pris part à l’Hydrocontest. À Saint-Tropez, du 2 au 9 septembre 2018, ils ont œuvré, aux côtés d’étudiants du monde entier, à inventer les bateaux de demain. 1re équipe non qualifiée pour les 8e de finale en catégorie lourde, les Mineurs seront éliminés de quelques secondes en 8e de finale de catégorie légère. Ils nous livrent le récit de leur aventure.

Participation à l'Hydrocontest 2018 L'équipe Hydromines à St-Tropez. Le bateau, en fibre de verre, a été fabriqué à MINES ParisTech par les étudiants.

Le pli est pris. Cette année, deux bateaux (au lieu d'un en 2017) ont été amenés à la compétition par notre équipe de MINES ParisTech. Mais de quoi s'agit-il ? Rien de moins que de « concevoir, fabriquer et piloter le bateau le plus efficient en termes d'énergie ».

Le défi de l'efficience énergétique nautique et maritime

Avec l'Hydrocontest qui en est à sa 5e édition, le défi lancé par la fondation Hydros aux futurs ingénieurs et architectes du monde entier est d'arriver à transporter plus, plus vite, en consommant moins d'énergie. L'objectif est de développer des innovations technologiques qui pourraient éventuellement équiper les bateaux de demain. Chaque équipe, disposant du même moteur, du même variateur et de la même batterie doit construire un, voire deux bateaux radiocommandés de taille réduite qui participeront :

•    à une course dite « légère », ou chaque concurrent doit transporter le plus rapidement possible un poids de 20 kg sur l’intégralité du parcours
•    à une course dite « lourde », ou chaque concurrent doit transporter le plus rapidement possible un poids de 200 kg sur l’intégralité du parcours
•    à une course d’endurance, ou chaque concurrent doit parcourir, en 1h, la plus longue distance possible tout en transportant 20 kg.

À l'épreuve de la réalité

Pour pérenniser la présence des Mines à l'Hydrocontest, il a donc été décidé de fabriquer deux embarcations. Le bateau pour la course lourde a été, comme l'an dernier, conçu et construit par 4 élèves de 1re année dans le cadre de l’Acte d’Entreprendre à partir de bois et de fibre de verre. Le bateau léger (nouveauté du concours 2018), a été supervisé par un groupe d’élèves de 2e année en cours de mécatronique. Entièrement en fibre de carbone, il a aussi été prévu pour participer à la course d’endurance.

Toute l’équipe garde de très bons souvenirs de cette semaine. Novices dans le domaine de la conception maritime à l’entrée de la compétition, tous en ont tiré de nombreux enseignements : d’une part en concourant aux côtés de technologies de pointe mais également en étant confronté de manière presque permanente à des problèmes techniques urgents (composants en panne, rupture des circuits électriques…). L’équipe a quitté Saint-Tropez avec plus qu’un simple bronzage !

Pas encore sur le podium, mais...

Côtés résultats, notre petite équipe est fière de ses performances contre les plus grandes universités mondiales (32 équipes venant de 15 pays différents).
Première équipe non qualifiée pour les huitièmes de finale après les qualifications en catégorie lourde, avec un bateau pourtant prometteur, les Mineurs seront éliminés de quelques secondes en huitièmes de finale de catégorie légère !
« Cette édition reste une superbe expérience que nous saurons mettre à profit pour l’année prochaine, assure Lauriwen Risset, chargé de la communication d'Hydromines. Nous prévoyons déjà des améliorations sur les bateaux, pour atteindre des performances encore plus satisfaisantes !»

  • Les nombreuses photos et vidéos de l’événement et de la construction sont à retrouver sur la Chaine Hydrocontest Mines Paristech
  • Pour vous tenir informé tout au long de l’année des différentes évolutions du projet, vous pouvez suivre l’association HYDROMINES sur Facebook
     

> En savoir + :

 


Partager

Vous souhaitez soutenir les projets de l'Ecole et contribuer à faire de Mines ParisTech un acteur majeur de l'innovation

Faire un don