Vous êtes ici :

Actualités de la Fondation

Actualités

Adoptez une machine - Fondation Mines ParisTech

Partager
Eleves Publié le 2018-11-16

Adoptez une machine

Adoptez une machine Elèves de l'équipe Hydrocontest dans l'Atelier de l'Ecole des Mines

En cette rentrée 2018, la Fondation lance un projet original puisqu’elle propose d’adopter… une machine ! Forte du succès de l’opération « Adoptez un siège » où il s’agissait de donner son nom à un siège de l’emblématique amphithéâtre Schlumberger rénové pour l’occasion, la Fondation souhaite cette fois financer l’équipement de l’Atelier, futur FabLab MINES ParisTech, consacré aux étudiants.

 

La pratique, un élément essentiel dans la formation d’un ingénieur ? C’est en effet la philosophie de l’Ecole, avec sa devise « théorie et pratique ». Les machines à disposition dans l’atelier sont aujourd’hui très sollicitées. Elles sont utilisées dans le cadre des cours (Mécanique, Mécatronique), de projets pédagogiques (Acte d’entreprendre) mais aussi des nombreux concours ou projets personnels des étudiants des Mines.

 

« La pratique est complémentaire de la théorie et permet d’une part de mieux la comprendre, d’autre part de mieux savoir l’appliquer dans le futur », Léo Chabert, Ingénieur civil, P17.

 

Indispensables, ces machines sont pourtant insuffisantes actuellement. Avec le projet « Adoptez une machine », la Fondation souhaite impliquer les anciens élèves dans la réussite des étudiants actuels.

 

« Le ralentissement dû au manque d’accès à du matériel de production nous a fait dépendre de fournisseurs extérieurs, rajoutait des délais inutiles, nous éloignait des problématiques essentielles du projet », Jérémy Dahan, Ingénieur civil, P15.

 

Grâce à une fiscalité avantageuse, les donateurs pourront devenir acteur de projets innovants en donnant leur nom à un kit d’outillage, un établi ou une desserte mobile (avec un don de 1 000 €), une imprimante 3D (avec un don de 5 000 €) ou encore un poste à souder (avec un don de 15 000 €).

 

« Je pense que si l’Ecole possédait un matériel suffisant, d’autres projets pourraient voir le jour », Maxence Leroy, Ingénieur civil, P16.

 

 


Partager

Vous souhaitez soutenir les projets de l'Ecole et contribuer à faire de Mines ParisTech un acteur majeur de l'innovation

Faire un don