Un séjour au sein du laboratoire GEOTOP à Montréal

2 septembre 2019

Dans le cadre de sa deuxième année de doctorat, Alexandra Mattei a reçu une aide à la mobilité de la Fondation d’un montant de 2000 euros lui permettant d’effectuer un séjour de recherche au sein du laboratoire GEOTOP de l’Université du Québec à Montréal. Sa thèse portant sur le traçage isotopique de la variabilité de la recharge des eaux souterraines, Alexandra Mattei a pu travailler sur un projet visant la mise en place d’une infrastructure de recherche sur la recharge des eaux souterraines (IRRES), dans le but de développer des connaissances scientifiques sur la gestion des ressources en eau.

Son séjour dans ce laboratoire de recherche lui a ainsi permis de réaliser l’analyse de la composition isotopique de l’eau porale des échantillons de pluie récoltés en France et à travers le Québec, et réaliser la campagne de terrain sur place au Québec. Grâce aux moyens techniques et scientifiques très importants du GEOTOP, les résultats de son analyse lui permettront de valider le fonctionnement de calcul développé dans le cadre de sa thèse pour estimer la recharge et de proposer des scénarios prospectifs en fonction des conditions climatiques et du sol de différents territoires, de manière à pouvoir quantifier l’impact du changement climatique. Elle a eu l’occasion de visiter le laboratoire de géochimie isotopique d’Ottawa et de s’habituer à l’utilisation de différents instruments de mesure. Son séjour lui a également permis de rencontrer des chercheurs et des étudiants, proches intellectuellement de son sujet de thèse, et d’échanger avec eux sur l’avancée de sa recherche.

Un séjour extrêmement enrichissant, tant sur le point de vue professionnel que personnel pour cette doctorante qui effectue sa thèse à l’école doctorale GRNE (Géosciences, Ressources Naturelles et Environnement), en partenariat avec le Centre de géosciences et MINES ParisTech.

Mots-clés

Découvrir les autres actualités de la fondation